Ma femme et moi sommes ensemble depuis les bancs du lycée. Elle 45 ans et moi 46 , notre vie sexuelle a toujours était riche, coquine sans passer par les fourches codines des partenaires multiples ou libertinages quelconques.
Mais l’approche de la cinquantaine éveille t elle nos sens, mais depuis trois mois nous nous écartons de notre sentier tracé.
Elle a eu une aventure avec un homme plus jeune de 10 ans qu’elle, mais elle a été déçu et trahi par cette personne, lui ayant fait croire à une après midi coquine qui était en fait un traquenard.
Après les premiers ébats elle a surpris son amant appelant ses copains à monter dans la chambre pour un gang bang. Ma tendre avec sa délicatesse ayant mis fin d un joli coup de genou dans les partie intimes du monsieur, m appela m’avouât tout et tout s’arrêta là sans interférer à notre vie sexuelle.
Puis comme je l’ai raconté précédemment j ai eu cette expérience extraconjugale en cure de thalassothérapie.
se posant donc cette question comment son mari pouvait être aussi fatigué après une cure, je lui avouais mon incartade. D’abord interloqué elle se mis à rire en me disant qu’elle méritait cela après son incartade et que cela avait eu du bon car elle trouvait que j’avais repris de l’entrain et cela la satisfaisait.
Le week end dernier il s ‘est passé un nouvel épisode de notre renouveau sexuel.
Nous avons reçu une amie récemment rencontrée
Une jeune femme de 26 ans , blonde cheveux long fins tombant sur les épaules. C’est une jolie fille 1.65 des hanches généreuses sans être larges, un fessier agréable à voir, de jolis petits pieds et des petits seins en forme de poire, bien fier et au port altier.


Le week-end commença normalement, et une complicité s’installa entre ma femme et la jeune femme.
Au fur et à mesure que le week end avancé je sentais la jeune femme envoyait des appels discret à ma femme. Une main posée sur une main, un effleurement.
Ma femme semblait accepter ces appels.
A un moment la jeune femme voulu montrer ses talents pour dénouer un torticolis ma femme. Je fus troublé par la sensualité de ce simple massage de la nuque de ma femme, qui semblait jouir intérieurement.
Ayant une arrière pensée, je proposais à ma femme d ‘aller dans notre chambre pour finir son massage. Moi je rester dans le bureau ayant des dossiers à terminer.
Au bout d’une heure n’entendant plus rien dans la maison, je me suis dirigeais discrètement vers la chambre. La porte était entre ouverte, et là je vis ma femme nue allongée sur le lit conjugale, bras et jambes en croix, attaché par nos liens de bondage, la jeune femme tout aussi nue accroupie léchait avidement mon épouse et s’activait avec les olisbos de ma moitié.
Ma femme se cambrait sous les coups de langue et les allers venus d un gode. Elle se disait des mots crus. Notre amie s’interrompit et pris quelques choses dans son sac, un superbe gode ceinture dont elle s’équipa immédiatement et pris ma femme comme un homme l’aurait fait.
elle pris ma femme en levrette en missionnaire. Puis ma moitié se redressa, et s’empala sur le sexe de sa belle tout en s ’embrassant goulument et sensuellement. Elles jouissaient, je pouvais voir leur cyprine coulait entre leur cuisse. Je me surpris à me branler
Ma femme me vit me souri et continua. Ce fut alors le tour de mon amour de prendre les rênes léchant sa nouvelle maitresse, et la possédant s’étant muni du fameux gode ceinture. Puis apparemment épuisées elles s’allongèrent tête bêche pour s’adonner à un sensuel 69.
Notre amie qui avait toujours su que je matais ces deux gouines, dis quelques choses à l’oreille de ma femme qui gloussa. Les deux amantes me firent alors signe de les rejoindre, mais cela est une autre histoire.

Cet article a été déposé par mariveau8182.

Laissez un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

« »