Je suis déjà couché, nue, enroulée bien au chaud dans les draps. Je me trouve dans un semi sommeil.

 

Je suis allongé sur le côté, je sens ton corps nu et frais se blottir tout contre moi. Ta main se pose sur mon sein et tes lèvres douces et chaudes sont sur ma nuque. Ton souffle dans mon cou me fait frissonner.

 

J’ai envie de te faire l’amour me murmures tu à l’oreille.

 

Je sens ton tendu contre mes fesses. Par des mouvements de bassin, je me frotte contre toi. Ta main se resserre sur mon sein avant de descendre se glisser entre mes cuisses. Tes doigts parcourent mon intimité.

 

L’exitation, l’envie de toi est immense. Derrière moi, tes deux mains se posent sur mes épaules. Je saisis ton sexe et le glisse entre mes lèvres. Je te sens doucement me pénétrer, tu entres en moi me faisant languir, dans un coup de rein fort et doux à la fois, je te sens au plus profond de moi. Ton regard dans le miens, remplie de désir, comme je l’aime…

 

C’est bon de te sentir en moi. Doucement d’abord puis plus énergiquement Tu commences tes va et vient. Nos regards ne se quittent point. Bientôt tes expirations se font plus profondes. Mon bassin adopte ton rythme. Chacunes de tes pénétrations ne manquent pas de venir glisser sur mon petit bouton. Mes genoux se redressent, mes talons plantés dans les draps, je me fais plus ouverte.

 

Je m’offre à toi, chaques allés et venus en moi m’arrachent un gémissement de plaisir intense. Je veux t’appartenir, que tout ton être m’envahisse.

 

Tu sens les parois de mon écrin satiné comme une douce caresse sur ton membre qui va et vient en moi. Mon bassin se soulève pour favoriser tes pénétrations, mon regard se trouble, ma bouche légérement ouverte laisse échapper des gémissements plus sonores augmentant ton excitation. Tu ralentis un peu le rythme mais je ne l’entends pas ainsi, je te veux encore plus vite, plus fort , plus profondément.

 

Je te le demande, « viens en moi, prend moi plus fort »
Tes mains enserrent mes hanches, ta bouche se fait gourmande alors que tes allés et venus m’embarque dans une vague de plaisir.

 

A ton tour tu gémis, cherchant une délivrance à cette tension, à cette pression qui se fait sur ta virilité. Mes jambes se croisent sur tes reins, je ne veux pas que tu t’échappes.

 

Nos corps ne font qu’un tout comme cette jouissance qui prend enfin part de nous. Je te sens te répandre en moi, que c’est bon … Nos corps se relâchent, se détendent. Tu lèves la tête, me lançant un regards emplis de tendresse comme je les aime. Doucement tes lèvres se posent sur les miennes en un sourire.

 

Tu restes en moi encore un moment comme si tu ne pouvais te séparer de mon corps. Quand lentement tu me quittes, c’est pour t’allonger sur le dos à mes côtés. Je viens me blottir contre moi et je pose ma tête sur ton épaule. Mes doigts caressent doucement ton torse jusqu’à ce que le sommeil s’empare de nous.

 

 

 

Laissez un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

« »