Nous sortons de ce restaurant où nous avons passés une soirée des plus agréable.

Nous repartons à pieds sous la lumière de la lune rejoindre un petit nid d’amour.

c’est une nuit d’été, cette soirée est lourde et chaude.

Bien qu’habillée légerement, je sens la chaleur monter en moi sous ton regard.

Il me suffit de plonger mes yeux dans les tiens pour que tu comprennes mon impatiente.

Je te provoque malicieusement, encore plus quand je vois que tu te rempli de désir, je te chuchotte des mots terriblement exitants à l’oreille.

J’ai envie de toi …

 

Nous marchons lentement sur le trottoir, j’aperçois ce porche, du coup quelques idées me viennent à l’esprit.

Te prenant par la main, je t’y attire sans dire mots et nous nous y retranchons.

Je te vole tes lèvres sans attendre, déjà tu commences à me faire l’amour avec tes paroles.

Collée contre ce mur, mes mains errent sur ton corp que je ne me lasse de découvrir, je savoure chacunes des ces caresses sur ta peau.

Tu dégraffes le haut de ma robe juste te laissant entrevoir la naissance de ma poitrine. De tes doigts, tu repousses la dentelle coquine, apparait alors un téton pointé de désir sous tes coup de langue délicats.

 

Plus rien ne compte, l’environnement, les passants qui pourraient nous surprendre, cela fait monter d’un cran notre degrés d’exitation.

Je passe ma main sur ton raide, te regardant d’un air gourmand.

J’entrouve mes cuisses, tes doigts passent doucement sous cette robe légere, tu es stupéfait, me lance un regard coquin quand tu te rends compte qu’au restautant sans que tu ne le vois, j’ai pris soin de retirer ce petit morceaux de tissu.

Tes doigts effleurent mes lèvres trempées et gonflées de désir.

Je m’accroche à toi, carressant le long de ton dos pour retomber enfin sur tes fesses.

Je déboutonne ton pantalon, le fais glisser jusqu’en dessous de tes fesses, je glisse ma main dans ton boxer et m’empare de ta verge que je caresse lentement.

Je m’abaisse en ne te quittant pas des yeux et te prend dans ma bouche.

Attentive à ton plaisir, je sens ta main sur ma nuque, m’encourageant à des va et vient plus rapides.

 

J’aime entendre ton souffle entrecoupé de tes gemissement.

Tu ne peux plus tenir, je veux te sentir en moi maintenant.

Doucement, je me redresse, ton corp se presse contre moi.

Collée à nouveau contre ce mur, tu retrousses ma robe, tes mains caressent mes fesses, tu relèves ma jambe.

Tu proménes délicatement ton sexe entre mes lèvres, le pressant sur mon clitoris.

Mes yeux sont clos et je ressens une immense impatiente de te sentir en moi.

D’un coup de rein, tu me penétres et entame des vas et vient qui me comblent, la chaleur s’envahit de nous et la passion de nos deux corps.

Ma cambrure prononcée me permet de ressentir tes pénétrations, de plus en plus rapides, fortes et profondes.

 

Notre etreinte est si intense et passionnée.

Le plaisir monte en moi, je t’ens fais part, je n’ens peux plus.

Tu sens mon sexe se contracter sur le tiens, l’enserrer usqu’à se que je sente enfin jaillir en moi.

Ton corp serrait contre le miens, tu déposes de tendres baisers sur mes lèvres, nos respirations se font de plus en plus calmes.

Nous nous rajustons tout en se lançant des regards complices et coquins.

Tu m’entends rire, tu me demandes le pourquoi …

 » Et si quelqu’un nous avait apercu ?. En esperant que se ne soit pas ta voisine mon Amour « …
_________________

Laissez un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

« »