C’est une dure journée que tu viens de passer et lorsque je rentre du boulot tu es toute fatiguée. Je sais combien tu es stressée par ce travail, qui est un véritable chalenge pour toi. Je te soutiens, je te câline pour te rassurer. Je te prépare à manger et tu es toujours sur ton PC en train de travailler. Il est très tard lorsqu’on se met à table et tu me dit qu’il va falloir que tu travaille encore pour terminer ce que tu as en cours et que tu ne peux pas faire autrement.

 

 

C’est au alentour de minuit que je file me coucher. Tu as les nerfs à fleur de peau, prête à craquer. Je sais que tu aimerais venir te coucher avec moi mais que tu n’as pas le choix. Quand tu n’es pas là, le lit ne me semble jamais aussi grand. Je suis allongé sur le ventre, et je me laisse emporter par la fatigue tout en pensant à toi.

 

 

Je suis en plein sommeil, je suis d’un coup dans un rêve de coton, mais que m’arrive-t-il ? Je me sens flotter comme si mon esprit quittait mon corps. J’ai l’impression de sentir ta chaleur à mes côtés, tes lèvres me frôler, ta langue me titiller, tes mains m’ensorceler…

 

 

Je suis allongé sur le dos, je suis en pleine érection, le si tendu, si dur. Je suis dans un état tel que je me réveille et à ce moment là, je découvre que la réalité qui m’entoure n’a fait que guider mon rêve. Tu es entre mes jambes, tu caresses mes cuisses de tes mains, ta bouche sur mon boxer couvrant mon raidi par la chaleur de ta bouche.

 

 

Sans m’en apercevoir, mon souffle est très intense, ma respiration rapide. Quelle sensation de se réveiller excité et que ces caresses rêvées soient une réalité. A moitié entre le rêve et le réveil, je te vois, je te sens contre moi. Tu passes ta main sur la queue, tu la caresses de haut en bas tout en laissant ta bouche sur mon gland toujours couvert de mon tissus. Tes doigts passent sous l’élastique de mon boxer et tu le tires légèrement pour libérer doucement mon gland. Tu me rends dingue, cette situation est si forte, tu es si en déposant tes lèvres sur ma queue et en me regardant fixement dans les yeux !!

 

 

De ta langue tu contournes le bout de mon sexe, tu joues avec, tu le lèches au rythme de me gémissements. Tu retires complètement mon boxer et me voilà totalement nu, totalement à toi.

 

 

Mes mains veulent te caresser, je viens plaque ma main sur ton bras mais tu la prends et la remets à côté de toi. Tu as décidé de ne te concentrer que sur moi et que je sois à toi, rien qu’à toi !

 

 

Hummmmm cette situation m’excite au plus haut point, je suis en extase, je ne comprends pas ce qu’il m’arrive, ce que je ressens à cet instant.

 

 

Tu prends ma queue dans ta main et la caresse. Ton autre main est sur mon ventre, comme pour m’empêcher  de me relever. Tu as décidé de me dominer, de faire de moi ta chose ? Comment exprimer ce sentiment, ces frissons qui me parcourent le corps au moment où tes lèvres prennent complètement mon gland et que tu m’enfonces dans ta bouche !?

 

 

Tu fais le long va-et-vient. Ta main accompagnant ta bouche sur toute la longueur de ma queue, je te sens complètement sur toute la surface chaude de mon membre encore et toujours plus dur.

 

 

–          J’adore comme tu me suces, baise moi mon amour !

 

 

Tu me réponds par un simple regard coquin qui en dit long.

 

 

Ta langue parcourt maintenant le long de ma queue, tu la lèches sans oublier un seul centimètre et tu descends jusqu’à mes bourses que tu lèches. D’une main tu continues tes mouvements sur mon sexe, de l’autre tu me caresses et lèches mes parties. Je me cambre tellement j’aime cette sensation, je gémis fort sous chacune de tes caresses et chacun de tes coups de langue.

 

 

Tu me reprends en bouche et m’avales complètement, je ne peux toujours pas te caresser, je suis soumis. Je ne tiens plus, je fais tout pour me retenir et profiter encore cette vague de chaleur qui m’envahie mais je ne peux plus. C’est trop fort. Je te le dit et tu accélères tes mouvements, je n’en peu plus, je jouis d’une force dans ta bouche !!!

 

 

Mais que m’arrive-t-il, suis-je en train de rêver ??? Je ne viens pas de jouir comme d’habitude, je suis dans un tel état d’esprit que je viens en fait d’avoir un orgasme si fort qui sera suivi quelques secondes plus tard d’une jouissance et ’est alors que tu sens se déposer mes jets de sperme sur ta langue. J’ai le corps raidi lorsque je jouis tout de suite après cet orgasme grandiose !

 

 

Tu viens te blottir contre moi, je ne n’arrive pas à dire un mot. C’est impossible, je viens forcément de rêver ? Non, non, ce n’est pas un rêve, c’est une fée que j’ai contre moi et c’est là plus belle des réalités.

 

 Cette expérience est aussi sur le Forum-Intime.com de Confession Intime

 

 

Laissez un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

« »