Ca fait déjà un moment que mes pensées se remplissent d’idées coquines, de recherche d’expérience. J’ai 20ans et je n’ai connu qu’un seul homme. Je suis follement amoureuse, je le veux lui, vraiment lui. Je dois cependant avouer regretter n’avoir eu qu’une seule expérience sexuelle. Le dialogue, rien de tel, mon copain le comprend parfaitement. Sa seule condition est d’être là. Nous avons toujours vécu les choses ensemble alors pourquoi pas celle-ci ?

 


Nous décidons un certain mercredi de tenter l’expérience. Devant le fait accompli, je refuse catégoriquement, les conditions n’y sont absolument pas ! La tentative échoue mais l’envie reste là.
Hier soir, nous recevons un ami. Je dois avouer avoir déjà imaginé quelques scènes avec lui. Mon copain le sait d’ailleurs. Dès le repas (restaurant), la conversation porte sur le , nous partageons certaines expériences, certaines habitudes…

 

 
De retour à notre appartement, nous discutons, jouons à la console puis nous ennuyons un peu. Mon copain parle alors du nouveau jeu de poker que nous venons de recevoir. Une partie se lance (de strip poker bien sûr). Les hommes se mettent en tête de me mettre rapidement nue. Hin hin pas de chance, ils le sont avant moi alors qu’il me reste encore mon shorty et mon soutien-gorge. Ils sont timides et n’osent se montrer sans leur coussin devant le sexe, je les taquine un peu. N’aillant plus de vêtement à retirer, ils acceptent des gages (décidément, ils veulent me mettre nue). Après une longue attente, ils finissent par y arriver (avec beaucoup de gage lol). Voyant que je ne me cache pas, ils retirent leurs petits coussins. Chacun se mâtent discrètement.

 
Vient le moment des gages. Le massage en fait partie, moi aussi je dois les masser (d’ailleurs je n’avais pas de gage moi à la base puisque j’avais gagné !!! Ralala ces coquins). Ils s’exécutent ensemble sur mon corps. L’ami s’occupe du haut, mon chéri du bas. Quelques mains se baladent sur les fesses et sur ce qui est accessible de mes seins. A mon tour de m’exécuter.

 
Mon copain me demande un massage rapide. Je m’applique tout de même pour qu’il soit le plus agréable possible. Ca fait déjà un moment que le détecteur d’humidité est en alerte rouge. Je câline mon homme avec plein de tendresse et d’Amour !

 
Je passe à l’ami. Au bout de quelques minutes, l’ami dit sentir quelques choses de mouillé sur ses cuisses. Je jette un coup d’œil et remarque que la cyprine coule sur lui. Une gêne me traverse ainsi qu’une petite rougeur. Je le chatouille légèrement sur les côtés comme il m’a fait pour lui rendre la pareille et détendre ma gêne.

 
Les mains baladeuses terminées, je m’allonge entre les deux mâles. Mon copain me réclame pour les 2, un massage au devant du corps (une masturbation en clair). Demandé comme cela, je ne peux pas. Quelques paroles, changement de position plus tard voilà que les 2 hommes sont appuyés sur mes épaules. Leurs têtes s’appuient sur mes bras. Mon petit chéri parle de poitrine et caresse mon sein gauche. Il invite son ami qui finit par céder et attraper l’autre sein. Ceci me surprend mais j’apprécie. Mon chéri puis rapidement l’ami me malaxe les seins. L’ami taquine mon téton qui rapidement devient bien dur. Je suis sensible de la poitrine, tout ceci rend ma respiration plus profonde. L’ami se met à lécher mon sein pendant que l’autre est malaxé par mon chéri. Ceci semble être sa spécialité, il s’applique merveilleusement bien. Je le sens qui me caresse de sa langue, qui tourne, qui m’aspire, c’est vraiment très bon ! Mon copain décide de parcourir mon corps jusqu’à arriver à mon intimité. Le plaisir monte à une vitesse incroyable. Depuis le début, trop timide je retiens mes gémissements mais cela devient assez difficile. Une langue sur mon sein, une main sur mon clitoris… hummm et ses deux hommes qui s’appliquent à merveille.

 
Je me retiens un peu pour en profiter un maximum. Je ferme les yeux et sens parfaitement les actions des 2 hommes. Mon esprit s’évade vers certaines pensées. Quelques minutes après, je reprends conscience du moment par un coup de nerf qui me fait bouger violemment, à tel point que nous sursautons un peu, le plaisir est très fort et je jette ma tête en arrière, un mini orgasme. Mon copain remonte vers l’autre sein. Mes mains caressent leurs cheveux. Je les agrippe parfois comme pour les empêcher de partir (ils ne semblent pourtant pas vouloir partir). J’embrasse le front de l’ami, il me regarde et m’embrasse timidement. Ce sera le seul baisé, dommage.

 
Très vite, je suis poussé vers l’ami. Je me redresse et place ma jambe par-dessus lui, il se tourne, il est quasiment collé à mon dos. Je sens qu’il désire être guidé. C’est le deuxième sexe d’homme que je tiens entre mes mains dans ma vie alors je savoure l’instant. Je l’attrape tendrement et fermement à la fois entre mes doigts. J’étudie sa forme en le masturbant en quelques petits allers-retours puis je dirige vers moi. Je joue quelques secondes à l’entrée de mon vagin puis le fait rentrer en moi. D’un coup de rein, il se retrouve vite à la profondeur de mon intimité me laissant échapper un petit bruit de satisfaction. Pendant qu’il entame des va et vient, j’embrasse tendrement mon chéri. Mes expirations se font fortes et je me mords les lèvres, parfois en fronçant les sourcils. Ma langue câline celle de mon chéri, j’aime tant l’embrasser ! Ma tête frotte la sienne. Parfois je regarde l’ami. Très vite l’ami change de place pour un missionnaire. Je relève les jambes, j’aime les pénétrations profondes. Il m’attrape les jambes, j’aime cette sensation d’être attrapé, contrôlé. Je dirige mon chéri pour mieux pratiquer la fellation et la masturbation. Je gémis c’est vraiment très bon. Parfois, un coup de rein bien placé me fait gémir plus fort et plus longtemps. Les jambes de l’Ami claquent sur les miennes.

 
Je me retourne et regarde mon Amour droit dans les yeux. Je le chevauche puis attrape les bras de l’Ami pour lui faire comprendre que je veux une double pénétration. Des difficultés font qu’on a besoin de gel. Mon chéri part chercher le gel pendant que j’englouti l’Ami. De retour, nous réessayons. L’Ami ne peut rentrer que le gland. Nous abandonnons la position, dommage.

 
Je prends quelque instant mon chéri en position d’Andromaque. Bien sur, mon chéri me connaît. D’un coup de rein, il me pénètre entièrement, un gémissement fort se fait entendre. Il attend quelques secondes puis bouge lentement… plus vite… rapidement. C’est un délice, ma respiration suit le mouvement des va et vient. Il stop, j’ondule. Pas longtemps « Occupe toit de lui, il est tout seul ». Il aimerait retenter la double avec cette fois, un échange de place. Ainsi je chevauche l’Ami et attend la venue de mon chéri. Ca fonctionne mais assez vite j’ai des douleurs, nous devons encore s’arrêter. Dommage car ça m’avait terriblement excité ! Mon chéri se retire un moment et mon corps se met en mouvement ainsi que celui de l’Ami.

 
Mais j’ai envie qu’il me prenne, qu’il me domine. « Fais-moi une levrette ! », il s’exécute. Ma mouille abondante, fruit de mon excitation et haut plaisir le fait glisser comme dans du beurre. Sa timidité semble laisser place à son caractère. Son corps frappe le mien à chacun de ses mouvements. Il me prend de plus en plus fort et m’attrape par les hanches, il me tient, j’ADORE ! J’ai dépassé le stade du gémissement, je pousse des petits cris. J’entends le souffle de l’Ami… il m’attrape un sein… Hummm !!!… Mes doigts se crispent et râpent le tissu.

 
Cela fait déjà plus d’une heure que nous faisons l’Amour, l’Ami s’essouffle. Il m’avouera plus tard qu’il ne savait pas s’il avait des limites donc n’osait pas jouir en moi. Il se retire et je me jette sur mon Chéri « Prends-moi ! ». Je le chevauche, il s’active. Je le dirige vers mes seins qu’il agrippe un moment. Puis je m’allonge sur lui. Je sais qu’il aime sentir ma poitrine sur son torse. Il laisse tomber sa tête dans le vide et accélère puis j’entends un cri étouffé, il joui. J’aurais vraiment aimé l’entendre ! Il s’arrête, je le câline, nous sommes essoufflés. Je jette un coup d’œil derrière, l’Ami nous regardait.

 
Je pars pour une douche, j’ai envie de me masturber. Lorsque je reviens, les hommes dorment. Je me glisse entre eux. Une jambe sur l’un, un bras sur l’autre, je m’endors.
Merveilleuse expérience, j’ai adoré ! Quelques jours plus tard, j’ai contacté l’Ami pour avoir ses impressions. La conclusion pour nous trois sera : Belle expérience remplie de tendresse, timide mais délicieuse !

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

« »