Je reviens de mon footing, il y avait bien longtemps que je n’avais pas sorti mes chaussures…

 

Je trouve un mot en rentrant, « Mon amour, je suis sortie promener le chien mais je t’ai fait couler un bain. J’ai supposé que tu ne partirais pas pendant une heure donc l’eau doit être encore chaude. Je reviens vite… »

 

Vraiment tu es une perle avec moi ! Je me dirige vers la salle de bain, je trempe un doigt et m’aperçois que la température est exactement ce qu’il faut.

 

Difficilement je retire mes chaussettes tellement mes cuisses sont raides. Je retire mon maillot qui me serre légèrement, il est vrai qu’après 10 mois sans courir…Et je retire mon short pour me glisser immédiatement dans l’eau. Le contact de l’eau avec mes bourses est agréable. Après avoir étaient coincées dans ce short, pressées par mes cuisses, enfin elles trouvent un contact plaisant.

 

Mon corps entier ce détend, qu’elle merveilleuse idée tu as eu. Je remonte mes pieds au delà du robinet, et plonge ma tête en arrière sous l’eau.

 

Lorsque je remonte je te vois à coté de la baignoire.

 

Ton sourire est radieux, tes yeux reflètent le bonheur. Tu défais les bretelles de ta salopette, qui tombe à tes pieds, laissant découvrir un boxer que je reconnais puisque c’est le mien. Tu retire ton pull laissant apparaître ta poitrine, comme tout bon dimanche tu n’as pas vraiment pris le temps de t’habiller. Tu glisses un doigt dans ton boxer, et délicatement tu le fais descendre. Quel extraordinaire spectacle que ton vierge de tout poil juste là devant mais yeux. Ma verge réagit et commence à se gonfler dans l’eau.

 

Tu me fais signe de me décaler, j’avance un peu et tu viens te glisser derrière moi.

 

Tes jambes autour de ma taille est un contact agréable. Tu me fais des bisous dans le cou tout en me massant le crâne. C’est un délice !

 

Tu attrapes le gel douche que tu fais couler sur tes doigts, et tu commence à me frotter les épaules, les pectoraux, le ventre. Tu remonte vers mes pecs et tu joues autour de mes tétons que tu essaie de saisir de tes doigts glissant de savon.

 

Tu glisses tes pieds entre mes cuisses, tu les coinces sous mes genoux. Ce faisant le contact de tes seins dans mon dos est plus présent.

 

Tes mains ne restent pas plus longtemps sur le haut de mon corps et plonge vers mon sexe dressé ayant juste le gland qui sort de l’eau. Tu saisis celui-ci de tes doigts et, du pouce tu le caresses avec délicatesse. Il gonfle encore sous tes frôlements experts. Puis ta main commence à descendre le long de ma verge que tu commence à masturber lentement. Mes yeux se ferment, je suis tellement bien prés à sombrer.

 

Mes mains se posent sur tes cuisses et vont et viennent de celle-ci jusqu’à tes magnifiques mollets (de C..). Avec tes pieds coincés contre mes genoux tu m’écartes au maximum les jambes alors que ta main gauche descend sur mes bourses qu’elle frôle rapidement pour plonger un doigt entre mes fesses. Tu sens mon corps se contracter de surprise mais ton baiser dans le cou fait que celui-ci se relâche immédiatement.

 

Tu me branle de plus en plus vite et ton majeur parcours la raie de mes fesses, faisant à chaque passage une petite halte au niveau de mon anus.

 

Je suis entrain de lâcher prise je sens que je vais déjà jouir. Toi aussi l’ayant senti, tu poses ton doigt délicatement à l’entrée de mon anus sans vraiment chercher à y pénétrer. Ceci me met à l’aise. Mais au même moment un jet de sperme jailli de mon gland alors que mes jambes cherchent à se tendre dans la baignoire. Mon dieu que c’est bon, et ce doigt qui me caresse, je l’avais oublié mais il ne me dérange plus.

 

Tout mon corps se relâche, je glisse un peu dans la baignoire. Ma tête se retrouve posée contre ta poitrine. La dernière chose dont je me souvienne, c’est tes bras qui passent sur mes épaules et viennent se poser sur mon torse. Après je sombre dans un doux sommeil.

 

 

 

Laissez un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

« »