Mon Amour, en rentrant de ta ballade, sans culotte, comme je te l’avais demandé, tu as pris un bain, et tu t’es caressée sans moi !

 

Voici donc ta punition. Change-toi et met la tenue qui dans ce sac !

 

Tu ouvres le sac, intriguée et tu découvre un ensemble de cuir souple rouge, bustier, gants qui arrivent aux coudes, string et mini jupe, ainsi qu’un martinet, en cuir noir, dont le manche ressemble étrangement à un d’homme !

 

Je te demande de te changer de suite et de venir me rejoindre, assis dans ce fauteuil. Une fois changée, tu entre dans la pièce, Humm, que tu es super sexy habillée comme ça !

 

Je t’ordonne de venir me sucer, et de te caresser en même temps. Tu t’exécutes !

 

Tu me déboutonne mon jean, tu es agréablement surprise de ne pas trouver de sous vêtements !

 

Tu me caresse la queue de ta main gantée, je te demande de m’embrasser. Nous nous embrassons, ta main me branle, j’aime … Ton autre main glisse sous ta mini jupe, tu te caresses, et tu me suces, c’est divin !

 

Tu enfournes ma queue dans ta bouche, j’adore ! Tu me lèches avec Amour et délice, tu me titilles le frein, le gland, je te demande de me regarder ! Nos regards se croisent. Tu aimes ! Je suis de plus en plus dur, maintenant, et je te dis d’arrêter ! Je te demande de rester à quatre pattes, je prends le martinet, et je claque les lanières de cuir sur ton cul offert ! Tu gémis, je te demande si tu as pris du plaisir dans cette salle de bain, tu me dis que oui, alors les lanières claquent tes fesses de nouveau !

 

Je m’assoie, et je te demande de venir poser ta poitrine sur mes genoux, pour t’administrer une .

 

Tes fesses claquent sous la fessée, puis j’alterne fessée et caresse, j’en profite pour te caresser ta rosette, elle se dilate, j’y enfonce mon majeur, puis prenant le manche du martinet, j’enfonce celui-ci dans ta chatte gourmande ! Tu gémis, te voila baisée par mon doigt et par ce martinet, et tu semble apprécier !

 

Alors, ton troisième trou étant libre, je m’introduis dans ta bouche ! Te voila, tous les orifices de pris !

 

Tu gémis, tu ondules, je t’entends jouir ! Oh que j’aime t’entendre jouir ! Mais je profite de ta jouissance pour me retirer et je te mets en levrette, je me mets derrière toi, je frotte ma queue sur ton joli petit cul qui ne demande qu’a être baisé !

 

J’approche mon gland violacé de désir, je le présente à ta rosette qui m’enfouit d’un seul coup ! Tu cambres bien tes reins, je te lime de plus en plus vite, car je ne vais pas tenir longtemps, je me retire et te sodomise de nouveau, doucement, puis j’accélère la cadence, tu creuses ton bassin pour mieux me sentir, je te demande si tu aimes, tu me réponds un ouiiiiiiii dans une autre jouissance, j’accélère encore mon rythme, et là, n’en pouvant plus, je me retire et me vide entre tes seins, sur tes seins, tu la branles bien, cette queue qui vient de te baiser, j’adore ce que tu me fais !

 

Je me vide sur toi, je cherche ta bouche pour pouvoir l’embrasser, mais tu t’échappe et viens lécher les dernières gouttes de sperme qui s’échappent de ma queue ! Tu me lèche tendrement, en me fixant du regard ! J’adore !

 

Je te prends dans mes bras, je t’enlace, te souffle un « je t’Aime » et t’embrasse tendrement. 

 

(Déc. 2006) Cliquez ci pour lire la deuxième partie de cette histoire

 

 

Un commentaire pour “Ta punition”

  1. Piouuuu ca donne chaud !
    Merci pour cette contribution bien chaude 😉

Laissez un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

« »