Voici l’extrait d’un article que j’ai reçu par mail il y a bien longtemps.

 

Châtiment ultime chez les soldats romains, la pipe a souvent été considérée, et ce dans de nombreuses cultures, comme un symbole de où le «suceur» est relégué au rang d’esclave sexuel. La turlute est aujourd’hui synonyme de plaisir, laissons les culs bénis ramasser les miettes des derniers restes de tabous.
Cuisinée à toutes les sauces, cette goûteuse gâterie fait bon ménage avec nos ébats amoureux. Préliminaire ou acte sexuel à part entière, la se décline à tous les modes et à toutes les modes. Rapide et furtive au bureau, longue et langoureuse sur l’oreiller, vacillante, émouvante, animale, à chaque
heure son émotion, à chacun ses aspirations (oups !).
Et la technique dans tout ça ? Bon, on veut bien vous donner un petit «coup d’main» pour cette fois…
La fellation n’a pas attendu l’aube du 21ème siècle pour faire l’objet de controverses et… délier les langues.

 

La méthode en 10 leçons

 

1 ) Ne vous jetez pas sur votre homme comme une bête sur sa proie, il ne va pas s’évaporer. Dites-lui qu’il sera votre dessert et que vous allez le manger tout cru, les mots susurrés au creux de l’oreille ont parfois un pouvoir érotique inattendu. 


2 ) Vous pouvez passer la seconde. Déshabillez-le doucement tout en lui massant les épaules, le dos, le torse et… ça y est, vous pouvez lui enlever son caleçon, tout surplus de tissus sera superflu.

 

3 ) Pour que son attente soit encore plus délicieuse, ne prenez pas tout de suite son en bouche mais caressez-le de bas en haut, tout en dou-ceur. N’oubliez pas, sur votre passage, de vous occuper de ses testicules en les faisant rouler sous vos doigts ou en les prenant en bouche.

 

4 ) Tout en le caressant, léchez-le en vous attardant peut-être sur le gland. Le 1 er contact avec votre langue sera divin (les suivants aussi, rassurez-vous).

 

5 ) Maintenant que vous avez la situation en main, prenez-la en bouche. Enfoncez-la d’un coup et entièrement, effet garanti. Cependant, prenez garde de ne pas vous étouffer, votre gorge a ses limites.

 

6 ) Tout en serrant le membre d’une main, com-mencez les va-et-vient avec votre bouche, len-tement, de plus en plus vite et ralentissez à nouveau, il ne faudrait pas que la machine s’emballe trop vite…

 

7 ) Changez de technique, aidez-vous de vos mains. Serrez le membre avec vos doigts et masturbez-le, pendant que vos lèvres lèchent tour à tour le gland, le frein (très sensible), les testicules. Humidifiez le sexe avec votre salive, sans quoi votre main risque d’être accueillie en ennemie !

 

8 ) Concentrez-vous sur le gland. Prenez-le en bouche et faites tourner votre langue autour, le plus rapidement possible. Regardez-le dans les yeux d’un air coquin, il sera conquis !

 

9 ) Si vous voulez le mener à l’orgasme, continuez le même mouvement de langue et recom-mencez à le caresser avec vos mains, franchement, jusqu’à l’éjaculation.

 

10 ) L’idéal est de le laisser éjaculer dans votre bouche. Cependant, si rien que l’idée d’avaler du sperme vous donne des nausées, mieux vaut lui offrir votre visage, vos seins, votre ventre, que de prendre un air dégoûté… pour le sex-appeal, y’a mieux ! Rassurez-vous Mesdames, la semence d’amour de votre cher et tendre est saine, très protéinée et une éjaculation apporte environ 15 kcal. De quoi couper l’herbe sous le pied de Weight Watchers !

 

L’ASTUCE DE PROFESSEUR KIKI
Pour réussir à 100% votre gâterie,caressez-lui le périnée (entre les testicules et l ’anus) et,mieux,introduisez-lui un doigtdans l ’anus pour lui masser la
prostate (point G de l ’homme).

 

Attention : Quoi que vous fassiez, votre partenaire ne doit jamais sentir vos dents, c’est très douloureux, voire carrément insupportable !

Laissez un commentaire

Vous devez vous connecter pour laisser un commentaire.

« »